Agnès Giard est anthropologue, chercheur associé au laboratoire Sophiapol.
Lauréate du Prix Louis Dumont en 2016, elle a publié cinq livres sur l’amour au Japon (dont deux sont traduits en japonais). Son travail de doctorat a été publié aux Belles Lettres, sous le titre Un Désir d’humain, les love doll au Japon et récompensé du Prix spécial de thèse par l’Université Paris Nanterre. Ses recherches portent sur les interfaces amoureuses, les relations humain-objet et la construction des affects.

Site web